tea for two and two for tea

Derrière cette boîte pyramidale se cache…

…un sachet de thé de forme identique relevé par une petite feuille (de thé) verte en papier.

C’est à ma grande surprise ce que j’ai pu découvrir quand j’ai demandé un banal thé au jasmin dans un café parisien (du 8e arrondissement certes).

Je n’avais jamais vu cet emballage auparavant et j’ai embarqué le contenant dans ma poche afin de me souvenir de la marque.

Tea Forté. C’est Peter Hewitt, designer américain qui a imaginé ces thés en étudiant chaque détail pour capturer, grâce à cette forme, les meilleurs arômes. Pour cela, les pyramides sont confectionnées en soie et scellées à la main.

Ils ne sont malheureusement pas présents partout, la liste est ici (pour Paris, il faut donc aller faire un tour à l’Epicerie du Bon Marché) et il y a plein de variétés à découvrir, des tisanes aussi, des coffrets… Pour un cadeau raffiné c’est juste parfait. Allez, hop, sur la liste des jolies choses.

Здравствуйте

(Voilà à peu près tout ce qu’il me reste de mes trois années intensives de russe au lycée…)

anneerussie20101

Vous l’avez deviné, c’est au tour de la Russie d’être à l’honneur cette année en France.

A nous la vodka, les pirojkis et autres billes de caviar !

Sans oublier la culture.

Si vous voulez vous faire plaisir je vous conseille ce lien qui répertorie tous les événements de musique classique, de ballet, d’art contemporain, de cinéma, théâtre et j’en passe, il y a de quoi faire. (Dommage, il manque la catégorie « gastronomie » dans leur liste, je suis déçue…)

Et puis il y a les marques qui s’y mettent.

Martin Margiela a commencé avec ses sobres poupées russes en hêtre blanc satiné (disponibles chez Merci je crois).

Hédiard, lui, a décidé pour fêter Pâques d’inventer une collection de trois œufs en formes de Matriockhka (38 € quand même).

(via Fashion-addict)

Et puis il y a Kusmi Tea qui fait les choses en grand en organisant Les Nuits Slaves. D’abord, trois boîtes de leurs mélanges stars (Anastasia, Prince Wladimir et Troïka) relookées et en éditions limitées trop belles.

Et trois soirées un peu secrètes (lieu insolite dévoilé au dernier moment) qui auront lieu le 11 mars (c’est Anastasia qui sera à la fête ce soir-là, journée de la femme oblige), le 10 juin (jour de la Fête Nationale russe) et le 9 décembre pour fêter un Noël slave en bonnes et du forme.
L’occasion de déguster du caviar et des mets de Gastronomie Russe, de tester la gamme de la toute nouvelle marque de cosmétique Russie Blanche, etc.

Pour s’inscrire à ces soirées on clique ici.

anneerussie

Et si vous pensez à d’autres événements ou d’autres collaborations un peu sympas que j’aurais oublié, un petit mot dans les commentaire et je ferai peut-être un edit.

Matcha cake

Ne cherchez plus de recettes de cake au matcha, celle-ci est la bonne !

Je pensais devoir en essayer plusieurs avant d’en trouver une qui me conviendrait (moi exigeante comme je suis), celle-là me ravit juste comme il faut : cake pas trop sucré, texture pas sèche du tout, pas de croûte trop dure et du matcha en quantité parfaite.

Pourquoi celle-là et pas une autre ? Car c’est une recette de la chef japonaise Kaori Endo* et avec un peu de chance je m’étais dit que ce cake serait identique à celui qu’on trouve chez Rose Bakery (on peut d’ailleurs la voir bosser là-bas parfois)… banco, c’est le même ! Je n’ai pas mis de framboises car je n’en avais pas sous la main, mais qu’importe : un délice !

Cette recette, je me répète est donc vraiment à garder précieusement…

…Enfin pour ceux qui aime le matcha (et l’odeur d’épinard qui s’en dégage selon les dires de certaines personnes, moi je ne suis pas d’accord, c’est bien plus subtil)…

Alors, do you like matcha or not ?

* ce livre est une pure merveille pour les fan de cuisine japonaise, même si j’avoue n’avoir rien cuisiné encore…

—– edit —–
(Je remets la recette, le lien ne semblant pas fonctionner à chaque fois)

Ingrédients : Cake au thé vert matcha
330 g sucre semoule
3 œufs
2 jaunes d’œufs
250 g farine
1/2 c. à c. de levure chimique
1/2 c. à c. de sel
30 g de thé vert matcha
175 g de crème fraîche
100 g de beurre doux
100 g de framboises.

Étapes : Cake au thé vert matcha
Préchauffez le four à 180 °C. Dans un saladier, mélangez la farine, la levure chimique, le sel et le thé vert matcha. Dans une petite casserole, faites fondre le beurre. Ajoutez la crème fraîche, mélangez avec un fouet, et retirez du feu. À l’aide d’un robot ménager ou d’un batteur électrique, battez les œufs entiers, les jaunes, et le sucre jusqu’à ce que le mélange soit blanc et épais. Avec une grande spatule, incorporez petit à petit les ingrédients secs. Puis, ajoutez le mélange crème fraîche/beurre. Si le résultat est très épais, n’hésitez pas à le réchauffer un peu. Versez ensuite la moitié de la pâte dans un moule à cake beurré. Répartissez la moitié des framboises dessus. Versez le restant du mélange dans le moule, puis la 2e partie des framboises. Avec un doigt, repoussez les framboises juste au-dessous de la surface du cake. Faites cuire le cake jusqu’à ce qu’il soit légèrement doré et qu’une lame de couteau ressorte sèche (environ 40 minutes).

Recette de la chef japonaise Kaori Endo pour Rose Bakery

Du chocolat au thé

Le billet qui parle chocolat et design.
Ah oui mais d’abord, juste une vérité à rétablir : je ne suis pas une fan du chocolat (mais je me soigne rassurez-vous !)
Si j’en mange c’est par période. Assurément, plus pendant les périodes de fêtes. Un que j’aime particulièrement quand même, c’est celui au chocolat noir (70%) et Earl Grey que fait très bien Jeff de Bruges : il est tout doux, pas amer du tout et aromatisé avec finesse à la bergamote (et moi et la bergamote c’est une longue histoire…). Côté emballage on ne peut pas faire plus simple et sobre, et ça, ça me plait. Désolée pour Milka et ses vaches violettes…

© Identité graphique de la gamme : Saguez & Partners

Et puis il y a une marque (mais pour le coup jamais vu en France, avis aux américains…) qui a eu la bonne idée de mélanger, dans le même esprit, thé et chocolat : la gamme s’appelle Choclatea bien évidemment, pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ? Il y en a au thé blanc, au thé vert, au thé Chaï… et existe en chocolat très noir (72%), noir (64%), au lait (37%) et blanc.

Et outre les packagings qui sont juste à tomber (thanks to Clive Piercy, DA de l’agence Air Conditioned LA), ça me donne très envie de me croquer un carré sous les dents là tout de suite, encore faut-il que ces mélanges soient subtils. Ça me fait penser que la prochaine fois que je vais sur le continent nord-américain j’essaierai d’en trouver…

Bon et vous, vous marchez à quoi ? C’est lequel votre chouchou ? Les commentaires sont là, alors faites moi découvrir des merveilles, je suis nulle en chocolat !