Noel Opus IV

Bon, ma wishlist se doit de s’arrêter là, parce que mon julo me presse.
Alors tu l’as faite ta liste ?
Bah regarde sur mon blog.
Mais elle est définitive ?
Non, attends encore, j’ai pas encore terminé.
Dépêche toi, il reste plus beaucoup de temps.
Oui, oui, no stress.

Bon alors, mon doudou-chouchou-julo, (appelez-le comme bon vous semble) la liste s’allonge tu sais, fais gaffe à ton porte-monnaie, mais puisque tu veux v-r-a-i-m-e-n-t savoir, je vais te dire ce que je veux !

# 1 • Ce petit gilet noir long et à gros boutons qu’on a vu chez Uniqlo, tout doux, bien cachemiré à souhait, bah il me plaît. Et t’embête pas s’il n’y a plus de XS, je crois qu’en fait le S m’ira parfaitement…

# 2 • Idem pour le petit gilet à manches un peu ballons et 3/4 toujours chez les Japonais. Gris ou blanc cassé, à toi de voir. Ou noir, à voir. Oui je suis compliquée.

# 3 • Les boots Karine Arabian sur lesquelles j’ai bavé au Bon Marché. Bon, ok, d’accord, j’attendrai les soldes puisque tu le dis. Quoi, des reproches ? Oui j’ai pas pu me lever l’autre samedi pour aller aux ventes privées de la boutique papillonnantes, oui mais tu sais je suis fatiguée en ce moment…

# 4 • Une bougie Dyptique. Tu connais mes goûts ? Oppoponax, Myrrhe ou Feu de bois. Mais bon, comme j’ai vu qu’ils avaient sorti des nouveaux parfums pour Nowel, celle à l’encens aussi pourquoi pas ? Ok, pas besoin de les acheter toutes, je te laisse choisir.

# 5 • Un sac Anna Corinna, le mini city tote • Tu sais le sac que je t’ai montré hier soir dans le Marie Claire (article « êtes-vous hype ? », tu regarderas dans le sommaire !). Parce que la celinette, elle, elle a eu la chance d’aller à NYC en acheter un, et que je suis un peu jalouse tu vois, et que j’en voudrai un aussi, mais un petit modèle, mini c’est dans le titre. Pour ça, il faudra que tu utilises Google et que tu buy online. Pas grave s’il arrive en février, je te jure c’est pas grave. Regarde ici, ici, ici. Et puis je ne sais pas si ça fontionne encore mais grâce à Walinette tu pourras peut-être économiser un peu…

# 6 • Des bijoux Isabel Marant, parce qu’il ne faut pas déroger à la règle, chaque Noël c’est pareil, j’ai des bijoux d’Isa et ça me va !

#7 • Une écharpe grise. Comme celles vues chez Gap. Si c’est en cachemire c’est encore mieux, sinon je ne t’en voudrai pas.

# 8 • Les bottes (ou bottines) Dico que tu as déjà vues au 66 avec moi.

# 9 • Après c’est seulement si tu as une méga grosse prime par ton gentil patron :
une pochette Miu Miu. Je ne la trouve pas sur internet, mais je vais chercher. Elle est dotée d’une sangle qui permet de la maintenir à la main. Si quelqu’un connaît la référence de ce dont je parle…

Edit : Merci à Celinette d’être passée, car en fait, c’était Prada qu’il fallait lire pour la pochette et pas Miu Miu, normal donc qu’après un visionnage de 457 pages sur google je ne la trouve pas… Faut dire, je l’avais aperçue dans un magazine vite fait et impossible de remettre la main dessus ! Voici donc la pub :

pradapochettenoeud.jpg

# 10 • L’iphone ! Ah non je rigole je l’ai déjà.

(Je t’aime.)

P.S : Bon après, à toi de faire ton choix, tranquillement, il y a beaucoup de choses, je sais mais c’est juste histoire de te donner des idées.

Et n’oublie pas, j’aime aussi les surprises hein !

 

Composition du dimanche

Bon et bien, je prends doucement mais sûrement mes marques ici. Votre accueil m’a fait chaud au cœur, c’est grisant d’être inondée de messages aussi sympathiques. Merci encore mille fois !

 

 

les-composantes.jpg
Et puis il faut que je vous raconte mon dimanche. Comme beaucoup de blogueuses qui y étaient déjà passées le mois dernier, hier je suis passée faire un tour dans le merveilleux atelier des Composantes. Oui, malgré la tempête et son vent violent, les quelques heures de sommeil de la veille pour cause de fête jusqu’à six heures du mat et mon rhume carabiné : rien ne m’arrête, je m’épate même ! Charenton, c’est sûrement la mission en temps normal, en métro, mais comme ça peut arriver rarement, mon amoureux avait une voiture ce week-end, alors, c’était plus que vite fait.
Très bel espace, hôtes (Morgane et Zoé) plus qu’accueillantes, et surtout de très belles bottes et autres pièces : j’étais d’ailleurs venue afin de trouver une paire, la paire, the paire ! Et finalement, c’est sur la première paire aperçue, que mon choix s’est porté : Morgane a eu beau avoir la gentillesse d’aller m’en chercher d’autres dans sa cachette magique, non, la première impression fut la bonne. Idem pour cette petite pochette. En plus, elle m’a emballé cela tout joliment.
J’ai regretté de ne pas avoir craqué sur les bijoux… il faudra que je revienne ! Ou alors j’attendrai qu’elles mettent leur site de vente en ligne.
Elles sont là tous les week-ends de décembre, de 11h à 21H, aux petits soins, passionnées, prêtes à ce que vous trouviez ce que vous aviez imaginé avant de venir. Rien que pour les yeux, il suffit d’aller sur leur blog pour être transportée dans leur univers : vous ne pourrez pas résister, je vous le dis !
Après ce bon moment, on a eut la très mauvaise idée d’aller chez Ikea : erreur, grossière erreur. Chez Ikea un dimanche de décembre, tu n’iras point. Une folie. J’ai jamais fait un tour aussi rapide dans cet endroit favorable à la flânerie d’ordinaire : mes petites serviettes en papier aux motifs rigolos, des bougies, et on s’en va. Vite, please !
Oh, mais que vois-je au loin ? Un Kiabi ! Wow ! (Si on m’avait dit que la vision d’une banale enseigne blanche sur fond bleu dans une zone commerciale m’aurait rendu hystérique, je n’aurais rien voulu savoir.) C’est le jean de Fanny qui me met alors dans tous mes états. Vite, j’interpelle une vendeuse, qui m’indique le rayon où il n’en reste que deux, un 36 et un 38 ! Cool, cool ! Précipitations dans la cabine d’essayage… grosse déception, ce jean est vraiment super mais le 36, c’est un bon gros 36, je flotte dedans… et bien sûr, c’est la plus petite taille. Dommage, je pensais dépenser 29,90 euros avec joie !
Fin du périple, on est rentrés sous la pluie (mais abrités dans la voiture, sur fond de Nova) et dans les embouteillages, le week-end se terminait. Mais j’étais quand même satisfaite de cette journée un peu improvisée ! (J’ai juste oublié la vente April, May mais à part ça, ça va – je m’en mords les doigts !)

Nouvelle habitude à avoir (au supermarket)

Dans la mouvance des bio bags et autre sacs typés écolos, j’ai oublié la date (ça va venir vite), mais très bientôt il faudra prendre de nouvelles habitudes et songer à ne pas oublier son sac en tissu, plié en 12 au fond de son sac à main, car la caissière du Monop (ou celle du Champion), elle aura eu la même consigne : ne plus distribuer de sac en plastique qui pollue !! De toutes façons, elle n’en aura même pas sous sa caisse (pas la peine de marchander, ça sera niet !), alors quand tu envisageras de repartir avec tout ce qu’il y avait sur le tapis roulant, il faudra dégainer le petit sac en coton ! Et tant qu’à faire, autant qu’il soit beau. Bon, le I’m not a plastic bag de la copine Anya, c’est pas la peine d’y songer, j’en ai rêvé depuis mars, en vain, alors j’ai arrêté, trop compliqué à obtenir.
Non, à la place j’ai craqué pour celui d’AmAp (American Apparel voyons), simple, typographique, 100 % coton et 26 euros, pas mal hein ? Oui, ok, c’est un peu cher, je suis d’accord mais faut choisir entre polluer ou investir dans du costaud !
Et pour faire le plein d’idées de sacs écologiques, voir aussi le post de Deedee ici, ça déborde de jolies choses !

Marcello mi amor

It-bag ou pas it-bag.J’avoue, je n’ai pas de it-bag. Pas de Speedy, pas de Paddington ou de Dowtown (mon chouchou), et encore moins de Stam.Je voulais vous parler du sac que j’ai longtemps voulu avoir et que j’ai enfin. Je suis encore toute émoustillée quand j’en parle… c’est mon sac, le sac de mon été 2007, blanc, trop beau, pas donné mais je suis tellement fière de l’avoir à mon épaule. Et surtout je n’ai encore vu personne avec et ça, ça me plaît ! Je ne sais d’ailleurs même pas s’il rentre dans la catégorie it-bag… (un bras = it-bag c’est ça ?)Alors, oui je voulais vous parler de ce merveilleux et mystérieux sac, en faire son éloge une bonne fois pour toutes, vous montrer ses différentes façons de le porter : à la main, en bandoulière et à l’épaule.Mais. Il y a un « mais. »Je vous en parlerai une autre fois.Non pas que je regrette mon achat, loin de là. Mais, je me suis promenée sur le site de Cartier et j’ai fait la connaissance virtuelle de Marcello. Aie aie aieFaudrait que je me renseigne sur l’origine de ce nom. Un rapport avec Mastroianni ? Qui sait ?Voilà, alors je vous le présente pour celles qui ne le connaissent pas.J’aime bien son côté un peu rétro, le logo perforé me fait doucement penser au Evelyne d’Hermès mais peut-être qu’en réalité ce que je prends pour des trous sont des broderies, et aussi j’aime bien la couleur bleu pétrole, ça me plaît, ça me plaît !!Et sinon, pour les infos techniques, il existe en trois tailles différentes, en cuir de veau, de chèvre et sûrement d’autres matières aussi. Et je crois que les prix commencent autour des 800 euros.Il faut que j’aille voir cela de plus près. Laissez-moi rêver !Et après, promis je vous parlerai de mon sac secret que j’aime à la folie !