De l’instantané

Variance vient de lancer sa nouvelle campagne de pub.
Si je vous en parle ce n’est pas parce que je suis fan de la marque de lingerie (en fait à part Princesse Tam Tam, j’ai du mal à apprécier les marques françaises) mais parce qu’elle a décidé de choisir le côté instantané et vintage (en fait je hais ce mot je crois, trop utilisé mais là j’ai pas le choix) du Polaroid pour réaliser sa nouvelle campagne publicitaire. Et ça donne des images très douces et poudrées. Comme dans un rêve.
Du coup, vous commencez à me connaître, je suis faible (et accro aux Polaroid) mais ça m’interpelle complètement, et ça change, en ouvrant mon magazine ce matin, j’ai vraiment apprécié de tomber dessus. Allez petit sx-70, au boulot !

variance2

variance1

variance3

© Fabrice Mabillot pour l’agence DDB

Sherpa Blue

lulahoopscarf

3 soirs.

3 petits soirs.

C’est ce le temps qu’il m’a fallut pour venir à bout de 122 rangs (en vrai j’en ai fait dix de moins).
Aiguilles 15, fastoche.

J’avais jamais tricoté avec de laine aussi douce et d’aussi bonne qualité, la crazy sexy wool est juste une réussite.

Maintenant j’ai ma lula hoop scarf qui ne me quitte plus et qui réchauffe mon petit coeur cou. Vive l’hiver (et les cheveux électriques)

Lula Hoop Scarf – Sherpa Blue
Wool and the gang (pour ceux qui vivent sur une autre planète, lisez ici)

2010

C’est avec un peu de retard que je vous souhaite une merveilleuse année remplie de joie, de projets enrichissants, de créativité, de réussite personnelle et professionnelle, de voyages, et de toutes ces petites choses magiques qui font qu’on se souvient d’une année plus qu’une autre. (Et surtout on n’oublie pas la santé aussi !)merveilleuseannee2010_535

Pour moi ça ne sera pas difficile de faire mieux, 2009 ayant été une année bien sombre, je compte vraiment sur des petits anges féeriques. En même temps si je me fie aux prédicitions de ELLE, 2010 c’est MON année (quoi ils disent ça chaque année ? pas du tout  voyons !)

J’ai passé dimanche dernier à monter une scène en papier découpé et je me suis bien amusée, j’ai eu d’un coup l’impression de revenir onze-douze années en arrière, lorsque j’étais encore étudiante en arts appliqués. Penser des décors et des éléments en volume est quelque chose qui me manque et que je devrais faire plus souvent. En 2010 justement, je me note ça.

Orchid in the pocket

Alors il marche comment ce sx-70 ? Bien, ma foi.

orchid2

Pour commencer, j’ai utilisé un film TZ artistic, qui utilise les mêmes chimies que le très fameux Time Zéro pour le coup hyper hyper rare (ils ont arrêté d’en produire en 2005 je crois) et qui avait ces teintes si particulières, magiques même, grâce à ces petits bouts de lumières et autres tâches apparentes. Le TZ s’en rapproche, les nuances sont bien vintage mais peut-être même un peu trop passées à mon goût. Le charme n’est pas le même. Enfin je dis ça, mais je suis en pleine expérimentation. Sauf, qu’à 17 € les 8 photos, je fais très attention à ce que je prends en photo…
Et puis surtout j’ai pas de flash, alors hors de question étant donné la lumière automnale de faire des photos en intérieur, c’est proscrit… Vivement l’été.

orchid1

orchid3

ps : J’avais oublié que c’était dans la poche qu’il fallait développer sa photo !