Auschwitz nao foi um acidente*

Natalie Zwillinger est une star. Une star lomographe. C’est en regardant ses clichés il y a quelques années que j’ai eu envie de faire comme elle. AUCUN traitement photoshopesque. Que l’utilisation du L-CA et du traitement croisé. Et des superpositions. C’est sa marque de fabrique.

Son travail est visible ici.

Perdez-vous parmi ses boarding pass : Tel Aviv, Geneva, New York, Paris, c’est juste m-a-g-n-i-f-i-q-u-e.

Beaucoup d’âme, de la poésie, de l’onirisme qu’elle sort de ses tripes comme personne. Je suis fan. Elle m’a beaucoup inspirée à une époque. Et c’est là qu’on se dit que même armée du même matériel, le talent c’est quand même pas évident à obtenir. Tu l’as ou tu l’as pas.

J’étais donc ravie en passant au Lomo Shop à Lisbonne de tomber sur une expo d’elle. Première fois que je voyais ses photos en vrai.

Le thème d’Auschwitz n’était pas évident à traiter.
Pendant l’été 2008 elle a voyagé à travers la Pologne et la Tchécoslovaquie avec sa famille à la recherche d’une partie de son histoire effacée puisqu’une partie de ses ancêtres a été victime de l’holocauste. De ce voyage, elle y a triple exposé des vacances en Israël et en Europe (on y distingue un peu de Paris aussi). Drôle de combinaison. La beauté de ses photos juxtaposées à l’horreur de l’Histoire ne rend pas la chose facile. Mais j’ai vraiment été agréablement touchée par sa façon de faire. Une belle exposition.


Natalie Zwillinger @ Lomography Embassy Store Lisbon
Rua da Assunção nº15 – Baixa de Lisboa

(Jusqu’à fin septembre 2010)

* Auschwitz n’était pas un accident