Des posters suédois

Lors de ma dernière visite chez Ikea j’ai craqué pour ce poster de Suzi Matthews

Quand je regarde son travail de plus près je me dis que les personnes aussi minutieuses me fascinent. Je pensais avoir de la patience mais en imaginant le temps passé à découper et coller tous ces minuscules bouts de papier et arriver à en faire quelque chose qui soit aussi graphique me décourage quand même. Je n’en reste pas moins époustouflée. Le poster très binaire 1 0 0 0 1 1 0 1 est lui aussi en vente chez Ikea.

En parlant de chiffres, j’ai aussi repéré celui-là de Green Press.


C’est drôle car j’ai aussi dans mes archives quelque chose de semblable que j’ai fait il y a quelques années… comme quoi un jour ou l’autre on s’amuse tous ou presque avec des chiffres…


Coup de cœur aussi pour celui de Sasha Blake. je n’ai pas trouvé de site web me permettant de voir un peu plus son travail mais ce visuel et son trait esquissé m’a tout de suite fait penser à San Francisco et ses maisons victoriennes colorées (celles qu’on voyait dans le générique de « Fête à la maison », remember ?), que moi aussi j’ai prises en photo il y a de longues années en me prélassant sur l’herbe juste devant la rue.

Ce plan de New York est de Tom Frazier et il m’a rappelé mon poster Ork qui a toujours autant de succès et donc je ne me lasse pas.

Et grâce à ce dernier, j’ai pu découvrir le travail de Jon Burgerman qui a une activité débordante : 2D, 3D, animations, toyz, expos… Avec la possibilité de télécharger quelques wallpapers mis à disposition ici.

Tranches de week-end

113jennifertzar

© Jennifer Tzar

En vrac, j’ai :
mangé un falafel rue des rosiers dévalisé la boutique jaune Finkelsztajn à coup de gâteau au fromage blanc et citron (mon préféré de toutes leurs pâtisseries) et au pavotacheté là-bas du pain au cumin (pourquoi c’est si rare d’en trouver dans les boulangeries ?)enfin trouvé ma robe de princesse pour un mariage us le mois prochain, et en même temps découvert une marque inconnue à mon bataillon (Karen Millen)ai vu Tokyo Sonata et eu peur de le rater, écouté le dernier album de Bat for lashes en long et en large pendant trois jourschangé de lunettes, c’était plus possible, et waouh, ça fait bizarre de voir si net depuis ! Je suis tellement difficile que ça m’a pris deux mois avant de trouver LA monture. Merci Marc le Bihanfait le plein de cadres pour ça et ça chez Ikeadévoré du saumon et de la sauce gravlaxterminé de peindre mon salon : jamais la peinture n’a été aussi agréable sans les horribles maux de tête qui surviennent en général après, vive la peinture écolo Farrow & Ballloupé une paire de ballerines les Prairies de Paris sublimes fushia et or qui sont parties à 35 euros sur ebay, snifcuisiné des petits rougets au fourinstallé un énorme pot de lavande sur la fenêtreenfin accroché au mur ma collection de lettres qui grandit de jour en jourmangé trois fois des glaces venant d’Amorino (je pourrais manger des cornets garnis de fior di latte toute la journée !)englouti un filet zinger au KFC et son mini corn on the cab (j’adore j’adore j’adore le KFC, c’est mon côté malbouffe)déniché 4 pellicules de velvia pour 12 euros…

Et vous, c’était sympa ?

La biblio du bonheur

Je sais pas vous mais moi j’ai toujours rêvé de donner une touche de couleur à mes Billy suédoises. Faite pas genre vous savez pas de quoi je parle, c’est, je crois, le meuble le plus vendu chez Ikéa.

J’avais déjà vu ça quelque part, mais en retombant sur le principe, ça m’a fait penser à l’année dernière, quand j’emménageais dans ce nouvel appart, je m’étais alors dit que je ferais ça : classer mes livres par couleur. Tu parles, c’est impossible, nos livres ne sont pas aussi funky que peuvent être ceux que je feuillettent chez WH Smith. D’un coup, en y réfléchissant, je les trouve bien ternes mes livres. Faut que j’arrête d’acheter des Folio.

Ouais.

Et puis je vais quand même pas acheter des livres juste pour leurs dos colorés !

Dommage parce que ça rend vraiment bien…

1704875109_9b414964f5.jpg

27538777_e804a9472e.jpg

© Photos Chotda

(Au fait, I am back for good ! Je suis contente de vous retrouver !)

Composition du dimanche

Bon et bien, je prends doucement mais sûrement mes marques ici. Votre accueil m’a fait chaud au cœur, c’est grisant d’être inondée de messages aussi sympathiques. Merci encore mille fois !

 

 

les-composantes.jpg
Et puis il faut que je vous raconte mon dimanche. Comme beaucoup de blogueuses qui y étaient déjà passées le mois dernier, hier je suis passée faire un tour dans le merveilleux atelier des Composantes. Oui, malgré la tempête et son vent violent, les quelques heures de sommeil de la veille pour cause de fête jusqu’à six heures du mat et mon rhume carabiné : rien ne m’arrête, je m’épate même ! Charenton, c’est sûrement la mission en temps normal, en métro, mais comme ça peut arriver rarement, mon amoureux avait une voiture ce week-end, alors, c’était plus que vite fait.
Très bel espace, hôtes (Morgane et Zoé) plus qu’accueillantes, et surtout de très belles bottes et autres pièces : j’étais d’ailleurs venue afin de trouver une paire, la paire, the paire ! Et finalement, c’est sur la première paire aperçue, que mon choix s’est porté : Morgane a eu beau avoir la gentillesse d’aller m’en chercher d’autres dans sa cachette magique, non, la première impression fut la bonne. Idem pour cette petite pochette. En plus, elle m’a emballé cela tout joliment.
J’ai regretté de ne pas avoir craqué sur les bijoux… il faudra que je revienne ! Ou alors j’attendrai qu’elles mettent leur site de vente en ligne.
Elles sont là tous les week-ends de décembre, de 11h à 21H, aux petits soins, passionnées, prêtes à ce que vous trouviez ce que vous aviez imaginé avant de venir. Rien que pour les yeux, il suffit d’aller sur leur blog pour être transportée dans leur univers : vous ne pourrez pas résister, je vous le dis !
Après ce bon moment, on a eut la très mauvaise idée d’aller chez Ikea : erreur, grossière erreur. Chez Ikea un dimanche de décembre, tu n’iras point. Une folie. J’ai jamais fait un tour aussi rapide dans cet endroit favorable à la flânerie d’ordinaire : mes petites serviettes en papier aux motifs rigolos, des bougies, et on s’en va. Vite, please !
Oh, mais que vois-je au loin ? Un Kiabi ! Wow ! (Si on m’avait dit que la vision d’une banale enseigne blanche sur fond bleu dans une zone commerciale m’aurait rendu hystérique, je n’aurais rien voulu savoir.) C’est le jean de Fanny qui me met alors dans tous mes états. Vite, j’interpelle une vendeuse, qui m’indique le rayon où il n’en reste que deux, un 36 et un 38 ! Cool, cool ! Précipitations dans la cabine d’essayage… grosse déception, ce jean est vraiment super mais le 36, c’est un bon gros 36, je flotte dedans… et bien sûr, c’est la plus petite taille. Dommage, je pensais dépenser 29,90 euros avec joie !
Fin du périple, on est rentrés sous la pluie (mais abrités dans la voiture, sur fond de Nova) et dans les embouteillages, le week-end se terminait. Mais j’étais quand même satisfaite de cette journée un peu improvisée ! (J’ai juste oublié la vente April, May mais à part ça, ça va – je m’en mords les doigts !)