Des posters suédois

Lors de ma dernière visite chez Ikea j’ai craqué pour ce poster de Suzi Matthews

Quand je regarde son travail de plus près je me dis que les personnes aussi minutieuses me fascinent. Je pensais avoir de la patience mais en imaginant le temps passé à découper et coller tous ces minuscules bouts de papier et arriver à en faire quelque chose qui soit aussi graphique me décourage quand même. Je n’en reste pas moins époustouflée. Le poster très binaire 1 0 0 0 1 1 0 1 est lui aussi en vente chez Ikea.

En parlant de chiffres, j’ai aussi repéré celui-là de Green Press.


C’est drôle car j’ai aussi dans mes archives quelque chose de semblable que j’ai fait il y a quelques années… comme quoi un jour ou l’autre on s’amuse tous ou presque avec des chiffres…


Coup de cœur aussi pour celui de Sasha Blake. je n’ai pas trouvé de site web me permettant de voir un peu plus son travail mais ce visuel et son trait esquissé m’a tout de suite fait penser à San Francisco et ses maisons victoriennes colorées (celles qu’on voyait dans le générique de « Fête à la maison », remember ?), que moi aussi j’ai prises en photo il y a de longues années en me prélassant sur l’herbe juste devant la rue.

Ce plan de New York est de Tom Frazier et il m’a rappelé mon poster Ork qui a toujours autant de succès et donc je ne me lasse pas.

Et grâce à ce dernier, j’ai pu découvrir le travail de Jon Burgerman qui a une activité débordante : 2D, 3D, animations, toyz, expos… Avec la possibilité de télécharger quelques wallpapers mis à disposition ici.

De la moustache à la photo

C’est en tombant sur ce visuel qui représente les objets édités par Moustache, l’ « éditeur de design » qui a vu le jour grâce à Stéphane Arriubergé et Massimiliano Iorio (les messieurs de Domestic, ma fabrique préférée de stickers) où l’on retrouve donc des objets de Matali Crasset, François Azambourg, Inga Sempé etc…, que j’ai découvert le travail et l’univers de Tania et Vincent, un couple de jeunes photographes diplômés de L’Ecal (les petits stickers macarons chez Domestic c’était eux !)










© Tania et Vincent

Citizen K, Above Magazine, Cartier, Lanvin, Yazbukey entre autres… ça peut paraître parfois un peu kitsch, mais je trouve que c’est dosé comme il faut, avec esthétisme et c’est au contraire très élégant. Jolie découverte du jour. La suite c’est ici.

Bric à brac tombé du camion

tombeducamion_6656

J’ai eu un énorme coup de cœur pour cette boutique la semaine dernière. Je passais vraiment pas hasard quand je suis tombée sur ce bric à brac très bien organisé finalement et agencé avec goût par des brocanteurs hors du commun qui dénichent des lots vraiment uniques d’objets insolites.
Une boutique qui regorgent de milliers de choses anciennes pleines de charmes : vieilles poupées (ou seulement des parties du corps de celles-ci : pied, oeil…), caractères d’imprimerie de toutes tailles en bois ou plomb, bouteilles de parfums anciennes, boutons très mignons, emballages de savon au design coloré, boîtes de sardines, cartes postales de pin-up… la liste est longue. Si vous avez envie de déco un peu vintage c’est là qu’il faut aller. En tout cas, ce lieu est à visiter absolument.












tombeducamion_6659

tombeducamion_6654

Tombées du camion
17 Rue Joseph de Maistre, 75018 Paris
01 77 15 05 02

DIY fastoche guirlande

guirlandesn2

Je ne savais pas quoi faire de mon décor. Il va finir à la poubelle incessamment sous peu, c’est certain, mais j’avais pas envie de jeter les pyramides.
J’avais donc décidé d’en faire une guirlande, quand deux jours plus tard je tombais sur le travail de Frazier & Wing.
Mon idée était donc confortée. Un bon recyclage joli et facile.

Quelques petits nœuds plus tard au bout d’un fil DMC argenté retrouvé dans ma valisette à couture, et le tour était joué.

guirlandesn1