Priscilla, reine de la maroquinerie

Il y a deux ans, j’écrivais ce billet sur Corto Moltedo et mon coup de foudre pour leurs sacs.

Peu de temps après j’ai craqué, miséricorde ! Je possède la version blanche du Priscilla, le modèle phare de la marque, alors certes en hiver je ne le sors pas beaucoup mais j’y suis toujours autant attachée.

Et qu’est-ce que j’apprends ? Que cette marque un peu confidentielle ouvre enfin un magasin à Paris, halleluiah !! C’était il y a deux jours plus précisément…

Corto Moltedo
Jardins du Palais Royal
146-148, Galerie de Valois, 75001 Paris.

Priscilla, THE sac

Corto Moltedo? Vous ne connaissez pas ? Normal, ou presque car il ne font aucune pub. Qu’un site internet. Et une histoire, celle du fils (Gabrielecorto) des héritiers Bottega Veneta, un dieu italien, beau, jeune et riche (bah voyons!) qui depuis trois ans, a sa marque de sacs Corto. Évidemment, il vous faudra donner 2 bras, (oui oui 2 minimum!) pour un avoir un.

C’est ce qui fait leur rareté. Bien dommage car ils sont somptueux à regarder, à toucher, à frôler, à porter, bon ok stop !
C’est clair, j’en veux un, là tout de suite ! Peu m’importe la couleur, je suis folle et j’en veux un ! Mais en cuir, j’ai dit !
Ce qui me plaît dans ce sac, le Priscilla, c’est sa singularité, quasi introuvable à Paris. En France on n’en trouve que quelques pièces chez l’éclaireur et chez A toutes les filles. Ainsi qu’en ligne sur net à porter. Alors qu’à Milan, New York, Tokyo ça cartonne ! 
D’ailleurs j’ai jamais croisé personne avec ce sac dans les rues parisiennes ! Sauf ma copine qui vit en Italie, pardi…
Autre super point : on peut le porter de plein de façons différentes : à l’épaule, à la main, en cabas et en bandoulière, c’est pas top ça ? 4 sacs en un !
Bon j’arrête je me fais du mal, trop de mal !
Si une âme généreuse passe dans le coin, on pourra ensemble en choisir un, ça ne me prendra que quelques minutes pour décider de la couleur (brun, blanc, violet, vert ou bleu?), je promets, que quelques minutes ! 


© Corto