Bons plans du week-end (et de la semaine à venir)

Hello tous !Je vous la fait rapide car j’ai pas le temps , vu l’heure (même si je rêve de vous raconter la semaine de m… que j’ai passé), mais non à la place j’ai deux bons plans, voire trois…

#1Si je vous dis Stella Cadente, ça vous inspire quoi au juste ?image-3.jpg

Moi direct c’est l’étoile, la jolie boutique du quai de Valmy, ses bijoux pour nous les filles un peu fées et très modernes que nous sommes… Bon et à part ça, vous faites quoi mardi 8 avril ? Quoi vous regardez la finale de Pékin Express ? Vraiment dommage parce que moi je vous propose un petit apéro privé dans la boutique de Stella où champagne, musique, réducs et surprise seront au rendez-vous…

Alors ça vous tente ? Oui ? La démarche est super simple : puisque les places sont limitées, les dix premières personnes qui m’enverront un mail pourront assister à cette petite soirée privée. Alors pour ceux (oui les garçons sont aussi les bienvenus) que ça intéresse, vite, un petit mail, et je vous mettrai en relation avec Céline — avec qui d’ailleurs vous devrez confirmer votre présence —, la copine qui me fait bénéficier, moi et mes lecteurs, de ce super bon plan.Stella Cadente, 93 quai de Valmy à partir de 18 heures

#2Le deuxième bon plan, c’est une invitation pour bénéficier de 50% de réduc’ chez Cacharel, dans la boutique de la rue Bonaparte, qui vraisemblablement vide son stock. Et ça c’est du 7 au 26 avril, valable sur les collections femme, homme, enfants et accessoires. Je pense que vous n’avez qu’à passer votre tête, sinon imprimez le carton que j’ai reçu. C’est chouette non ?

web02.jpg

#2 (bis)La même chose chez Agnès b. Là c’est -20 % (femme, homme, enfant et layette) et jusqu’au dimanche 6 avril, dans la boutique de Bercy Village et jusqu’au 7 avril (midi) sur agnesb.com.

email.jpg

Profitez-en bien et bon week-end !

Mes adresses ebay…

Pfff, ce soir il était temps que j’aille voir du côté de mon compte ebay : j’ai zappé de payer 13,50 € de frais sur le prix final et ils m’ont suspendu mon compte ces sagouins !
Du coup, comme je l’avais promis à Domino dans un commentaire, c’était la parfaite occasion pour établir ma liste de boutiques préférées ebay que je traîne depuis que je suis une ebayeuse… tiens en vérifiant, je vois que je viens, au début du mois, de fêter mes 4 ans de frénésie sur ce site…

Alors on commence avec Indie Cult Vintage :
une robe bain de soleil brodée couleur framboise à croquer, manteau vert amande encore plus chouette si porté avec des collants violets…

C’est fou comme de voir les vêtements portés et mis en scène ça change tout… (Je dis ça les filles, parce que si vous voulez vendre vos fringues, inspirez-vous des boutiques et oubliez la photo prise avec votre téléphone de votre pull posé en vrac sur le lit… ça donne pas e-n-v-i-e du tout !)

indiecultvintage.jpg

On continue dans le vintage avec la boutique Mama Stone Vintage (déjà découverte par Domino) : du crochet, du cuir, du liberty… et toujours ces photos qui donnent plus envie qu’un stoyac chez Kiliwatch !

mamastonevintage.jpg

Un petit tour en Californie avec Pam et sa boutique California Vintage Connect :
petit blazer trop beau de chez Norsdtrom avec écusson « University of San Diego » retro à souhait, chemise(ttes) over the rainbow ou ambiance jabot, blouse mexicaine crochetée, ambiance « je vais à la plage et en dessous y a mon maillot de bain »… Bon j’omets de parler des prix, ils sont dérisoires…

california-vintage-connect.jpg

Ici, (chez Hideawaydesings) j’aime m’y perdre en quelques clics juste parce que graphiquement ça assure et que c’est un peu comme chez Ikéa niveau tissus décoratifs et bien naïfs, mais en mieux car authentique ! Je pense bientôt craquer, sauf que du tissu j’en ai à revendre, j’arrive jamais à faire des trucs utiles (et jolis) avec, même une housse de coussin… Alors quoi ? Je vais quand même pas les encadrer mes coupons de tissus ! (des conseils ?)

tissus.jpg

C’est tout pour cette fois, j’ai encore plein de liens en stock, sauf qu’ils ne vendaient rien au moment où j’ai regardé. Ça fera donc l’objet d’un autre billet, et encore un autre, et encore un autre… mais du coup, une question : ça vous a plu ? Assez pour que je réitère et partage avec vous mes petits trésors ebayesque ?

 

Les soldes chez French Touche

Pas de soldes pour moi. Noël a fait voir rouge à ma carte bleue, alors juste comme ça, innocemment, je pianote sur internet et fais un bref repérage sur French Touche, en me disant que je passerai peut-être ma tête samedi matin là-bas.J’ai dit peut-être.(Excuse : j’habite pas loin.)

Je tombe sur ça :

g5911.jpg

Une blouse Petrouschka. Taille 36. De la jeune créatrice qui monte qui monte, Vanina Escoubet et sa marque Please Don’t. Faudrait que j’aille la rencontrer dans sa boutique rue de Picardie, voir de plus près sa collection et de plus, on a déjà dû se croiser ici…Oh zut, la 38/40 est plus jolie et luxerée à mort. Comme j’aime.

g5910.jpg

Du coup je vais être obligée de vraiment passer à la boutique car j’aimerais bien essayer et il y a sûrement plus de choix sur place.Je continue.J’ai repéré aussi cette lampe.

g2028.jpg

Oui je sais j’en ai déjà une (pour info, ce sont des lampes de Céline Saby, sur son site il y a encore plus de merveilles), mais elles sont vraiment belles, j’y peux pas grand chose.Et puis y a ce petit sac « transformer » de Swonki.

g6617.jpg

Je ne connaissais pas du tout cette marque. Juste dommage, car en allant sur le site, je me suis rendue compte que ce sac a l’air bien grand pour le bout de fille que je suis mais je vous le montre quand même.Et puis, quelques sacs de Matières à réflexion sont soldés, profitez-en… cette besace me fait un peu de l’œil mais je crains qu’elle ne soit trop petite pour mon matos de survie.

g4924.jpg

Avant de finir, les petites mitaines de Charlotte Sometime sont soldées elles aussi. Parce que je pourrais bien les tricoter moi même mais à l’allure à laquelle je vais, dans 15 hivers, j’aurais toujours froid aux mains ! (Et puis les miennes sont quand même bien moches par rapport à celles-là, je me rends à l’évidence)

g6307-1.jpg

 © French Touche

Et sinon, French Touche livre worldwide si jamais vous êtes loin ou si vous avez un peu la flemme d’aller jusqu’aux Batignolles !

En route vers le 66

J’avais lu avec intérêt l’article de Géraldine sur le 66, le nouveau temple fashion du 8e arrondissement. Et il faut le crier haut et fort, dans le quartier, niveau mode on s’ennuie un peu et on a surtout très vite fait le tour.
J’ai donc emmené mon homme pour une petite balade sous le signe des multimarques.
Alors pour y aller c’est fastoche, c’est écrit en énorme « 66 » et surtout, à l’entrée de cette galerie des Champs, un monsieur en habit traditionnel indien (mention spéciale pour les plumes de son chapeau) se tient, et tente de vous guider vers le restaurant pour lequel il travaille, La Rose du Kashmir, qui se trouve au fond de la galerie.
Quelques pas plus loin, on y arrive. Et là, 1600 m2 s’offrent à nous.
Le premier espace regorge d’objets vintage mais est un peu fouillis à mon goût, et il suffit de tourner une étiquette d’une petite pochette très 60’s, pour y voir « Kiliwatch » écrit. Et ça, sur pratiquement tous les accessoires de ce premier espace. Le décalage est juste assez étrange. Ici, c’est cages en verre, du noir et encore du noir, ambiance un peu loft avec les gros tuyaux apparents. Comment ça, ça se voit que je ne suis pas fan de la décoration architecturale du lieu ?
Aller au 66, c’est un vrai parcours, un peu comme chez Ikea quand ils vous font passer par les canapés pour atteindre le rayon cuisine… De la même manière, on quitte donc le rayon vintage pour entrer dans celui de l’homme. Mon mec était content comme tout, de la basket hype (Rudolf Dassler Shuhfabrik vous connaissiez ? nous pas, alors que pour info, Rudolf, c’est le créateur de Puma, son frère Adolf, lui a créé Adidas), du tshirt hype (Obey…), des bagages Puma hype et un vendeur souriant et pas prétentieux pour un clou ! Bon point.
Ensuite, le périple continue avec l’espace femme (et encore un peu d’homme aussi) !! Yeahhh ! Vingt-cinq fois plus grand (j’exagère à peine) ! Et on se promène, et on regarde, et on touche. Du Iro, Ba&sh, Antik Batik, American retro, Ch. Ind, Zoe Tee’s et tout un tas de marques dont je n’avais jamais entendu parler auparavant.
Côté accessoires : Christiansen, Abaco (Abaco deviendrait-il « in » ?), Louison, Jack Gomme (un revival encore ?)…

© Shoji Fujii
Le rayon chaussures

Peu de choses (alors que je lis sur le site « l’offre chaussure propose 400 modèles de souliers« ). Passons. Sauf que mon regard se pose sur des magnifiques low-boots et autres bottes. Encore une fois jamais entendu parler de cette marque. Dico Copenhagen. Elles me rappellent la paire de Zara grise que j’ai acheté l’hiver dernier. Et wow, la fameuse paire rouge dont Géraldine parlait. Elles en jettent, rien à dire.


Plus je me balade et plus je trouve que cet endroit me rappelle feu Le shop au niveau de la déco. J’ai du faire 2 fois le tour et encore je ne suis pas sûre d’avoir tout vu en détails.
Les bijoux sont eux aussi assez bien sélectionné : Medecine douce, Lyie Van Rycke, Polder
J’aurais bien ajouté ceux d’Isabel Marant à leur sélection, que j’affectionne beaucoup (trop), tant pis.
Encore une fois, une vendeuse hypra cool, look tout droit sorti du Sartorialist (d’ailleurs, jolie vendeuse du 66 si tu me lis, quelle était la marque de tes magnifiques créoles dorées et en bois ?? j’ai craqué !) Je l’ai un peu embêtée car je savais qu’ils avaient aussi des pièces de chez Matières à réflexion. Elles n’étaient pas encore installées (ou déjà vendues ?) alors cette gentille vendeuse n’a pas rechigné à me sortir toutes celles qu’ils avaient en leur possession. Continuant notre visite, mon mec a alors craqué sur un de leurs magnifiques sacs : cuir d’une qualité extrême, zéro défauts, doublage très costaud, dimensions adaptées spécialement pour lui… Il a hésité longtemps « je le prends, je le prends pas, tu en penses quoi, il est canon hein ? « , mais il a juste fallut que je lui rappelle que sa paie n’avait pas encore virée sur son compte pour que la décision soit prise ! Il reviendra plus tard.
Après ces moults hésitations, nous voilà remontés, dans l’espace dit « culturel » (quoi, la mode c’est pas de la culture ? Ah zut, je croyais.) avec une sélection d’OFR (mais si vous savez la librairie-éditeur hyper pointue du 10e)
Livres, magazines, dvd (le grand « Buffalo 66 » qui est un de mes films préférés), un peu de tout donc et surtout, j’ai fondu devant les Mouflettes : des moufles colorées en laine polaire, avec des personnages dessinés super drôles : la moufflette chic, celle à vélo, à Las Vegas, en prison etc… (Pensez-y à Noël pour les -grands- enfants) Moi, ça m’a fait hurler de rire en tout cas !

Bilan de cette promenade : je suis plus emballée que Géraldine qui n’était pas hyper « convaincue », moi je le suis à fond car le concept de ce genre de boutiques, (un peu comme les fameux « concept store ») m’a toujours plu et ça change tellement de l’ambiance du quartier. Et puis, à mes yeux, le point hyper positif, c’est que toutes les vendeuses et vendeurs que j’ai croisés étaient hyper souriants, chaleureux, et ça, ça change des endroits insupportables à la « je me la pète » où je ne mets plus les pieds.
Après on aime, on aime pas, mais au moins il y a du choix, c’est vaste : pour moi ça vaut largement le détour.

(Bon, ok je dis ça parce que j’habite pas loin, mais aussi parce que ça change de l’éternel Drugstore !)

66 Champs Elysées, 75008 Paris
33 (0) 1 53 53 33 80
M° Franklin-Roosevelt

http://le66.fr/

(ouvert le dimanche)
http://le66.fr/