Vacances citadines et illustrées

Si vos vacances prochaines sont citadines, oubliez le Lonely ou le Wallpaper, mais découvrez plutôt les Cityx60 City guides édités par Victionary, cette maison d’édition que j’aime tant. 60 lieux adorés de 60 personnalités qui font la ville.
Paris, Berlin, New York, Tokyo, Londres, Barcelone.
Chaque couverture et plan de la ville sont dessinées par un illustrateur de talent, je vous invite d’ailleurs à aller visiter leur travail si vous ne les connaissez pas : David Ryan Robinson, Allan Deas, Vesa SammalistoMasako Kubo (lui je l’adore, j’ai découvert son travail récemment, gros gros coup de cœur) ou encore Mike Perry (qu’on ne présente plus).
Les illustrations intérieures récurrentes et très amusantes sont de Kashima Guillaume.
Et cerise sur le gâteau, ces guides sont vraiment super donnés, on aurait un peu tort de s’en priver et de rater nos vacances ! En vente sur l’eshop de Victionary, 7,46 €.

citix60_london_c_01 citix60_london_c_04 citix60_london_s_03citix60_barcelona_c_01 citix60_barcelona_c_04 citix60_barcelona_i_01 citix60_berlin_c_01 citix60_berlin_c_04 citix60_berlin_s_06 citix60_newyork_c_02 citix60_newyork_c_04 citix60_newyork_i_03 citix60_paris_c_03 citix60_paris_c_04 citix60_paris_s_05 citix60_tokyo_c_03 citix60_tokyo_c_04 citix60_tokyo_i_01 citix60_tokyo_i_02

© Victionary

Il y a un an

1 an pile, et j’étais à Hong Kong. Ma première fois en Asie.
Cette ville est juste démente. Ce mélange d’extrême modernité et de traditions d’un autre temps. Une énergie comme à NYC. Mais en tellement plus grand, plus fou !

Il faut absolument que j’y retourne pour la simple et bonne raison que je n’ai pas profité comme j’aurais du : 1er trimestre de grossesse, les odeurs, la nourriture, tout ça, tout ça, tu vois.
Quelques extraits de ces moments pris au Lomo LCA, comme d’hab. (On ne se refait pas !)

Honk-kong-1

Honk-kong-9

Honk-kong-6

Honk-kong-5

Honk-kong-4

Honk-kong-3

Honk-kong-2

Honk-kong-7

Honk-kong-8

Un tour au Maroc

autoportrait

J’ai découvert Marrakech en express. Pas vraiment l’occasion d’y faire du tourisme car j’y étais pour des festivités. Mais quel coup de foudre ! Ces 4 jours en septembre étaient magiques (bon ok en grande partie grâce au mariage au milieu) mais je suis un peu restée sur ma faim… Je compte bien y retourner prochainement, alors en échange de mes quelques adresses que je vous livre aujourd’hui, je veux les vôtres !

(Et en attendant de développer mes pellicules, je suis navrée je n’ai que ces photos sous la main).

Al Fassia Aguedal
Il existe plusieurs restaurants de cette enseigne, mais celui-ci a le plus joli cadre.
Pour beaucoup de Marrakchis, c’est LE meilleur restaurant de la ville. Et sa particularité est que ce sont les femmes qui font le service, ce qui est rare à Marrakech. Je ne vous parle pas de la nourriture, c’était juste exquis et vraiment pas cher pour la qualité et le goût. Seul hic : peu de tables en terrasse donc la réservation est recommandée.

• Al Jawda
Dans le quartier de Guéliz, se trouve, encore une fois conseillée par nos hôtes (et le chauffeur de taxi était d’accord !), une merveilleuse adresse de pâtisserie marocaine : la meilleure de toute la ville. C’est mignon comme tout, et surtout, il faut se restreindre sinon on achète la boutique entière. Point positif (et pas négligeable) : les pâtisseries sont très peu sucrées, juste ce qu’il faut, donc pas écœurantes (et donc tu en manges plus, j’en conviens…)
Et c’est aussi un salon de thé. Pas testé car pas le temps malheureusement.
J’ai lu également que c’était le fournisseur du Palais royal… je comprends mieux pourquoi ces gâteaux sont terribles, on ne rend pas un Roi mécontent… Et sinon ils livrent ? J’ai oublié de leur demander, ils devraient…
Al Jawda, 11, Rue de la Liberté | Guéliz

aljawda5

aljawda

• Toujours à Guéliz, un déjeuner s’impose au Grand Café de la Poste pour le charme de l’endroit. Le bâtiment fut construit dans les années 20 et fut un relais postal sous le protectorat français.
Le Grand Café de la Poste, au coin du bd. El Mansour Eddahbi et de l’ avenue Imam Malik | Guéliz

cafe poste

Le jardin de Majorelle : alors là, c’est simple, il était hors de question que je quitte Marrakech sans y passer. Quand il fait 43°C, les chemins ombragés de ce parc sont plutôt une bonne option rafraichissante. Cet endroit est paisible, magnifique. Un décor de rêve aux couleurs sorties des tubes de gouache : bleu de cobalt, jaune d’or…

jardins_majorelle

jardins_majorelle_2

• Petit café sympathique dans le quartier de l’Hivernage : L’extrablatt. (J’avoue le nom laisse à désirer… C’est une franchise d’une enseigne allemande) Je n’y ai malheureusement pris que des petits dej (délicieux, copieux et pas cher) mais il me tarde d’y retourner pour tester les plats. Et l’accueil au top et avec le sourire.
ExtraBlatt, Angle avenue Echouada et rue Alkadissia | Hivernage

Pour sortir, deux adresses :

• So Night Lounge : le bar du Sofitel, bien design permettant de siroter un strawberry mojito dehors sur des banquettes.
Rue Haroun Errachi | Hivernage

• Le Theatro, la boîte attenante à l’hôtel Es Saadi qui accueillait Sven Love lors de son Été d’Amour là-bas.
Rue Ibrahim El Mazini | Hivernage

Bon j’y retourne vite, et promis je vous ramènerai d’autres adresses.

(Désolée j’adore les palmiers)

palmier

Bom dia Lisboa !

Je rentre à peine de vacances, cette pause estivale était ma foi très agréable.
Agréable n’est même pas le mot. C’était génialissime. Sûrement mes meilleures vacances…
Et j’ai envie de prolonger cet état, en vous emmenant à Lisbonne où j’étais, par contre, l’été 2010. (En retard moi ? nooooon !)

Cette ville je l’ai harpentée dans son ensemble en solitaire : un week-end à deux et quelques jours, par la suite, seule (aucune dispute à déplorer, juste des emplois du temps qui ne s’accordaient pas à ce moment-là).
Et c’était très plaisant de découvrir cette ville les mains dans les poches. Ce billet pointe son nez pour donner envie à ceux qui ne sont pas partis cet été et qui hésitent —encore— sur leur destination de dernière minute, voici quelques photos et adresses.

poderaos

Aller se balader à la Fundação Calouste Gulenkian.
Grand parc, des étendues de pelouse où les gens viennent paresser et lire, quelques canards, deux musées, c’est vraiment dépaysant cet endroit ! Une vraie bulle d’air.
Les bâtiments, très en béton, datent des années 60, et ont un petit air à la Frank Lloyd Wright.
(j’ai pas aimé les expos vues mais adoré l’endroit)

gulbenkian
Le Museo do Chiado (Musée national d’Art Contemporain).
Que j’ai adoré. Au fond il y a un petit jardin, où l’on peut se poser et bouquiner tranquillement.
museochiado
La BES est un lieu atypique puisque c’est un grand groupe financier mais il y a souvent des expos de photos interessantes.
Le programme ici(Praca marques de pombal nº 3).

Des balades dans les quartiers de l’Alfama, Baixa, Rossio et Chiado.
La ville est petite, on en fait vite le tour finalement.
Seul quartier que je n’ai pas arpenté : Praca das Nacoes. J’ai regretté mais c’est une très bonne occasion pour y retourner.

Aller à Belem pour la pâtisserie mega connue.
Après j’ai pas aimé le reste de ce quartier, trop de touristes en août.

pasteis

Le magasin A vida Portuguesa (Rua galeria de paris 20-1) : esprit rétro, packaging chouettes, j’avais envie de tout acheter !
avida

Musée de la mode et du design (Mude) près de Praca de Comercio.
Bien aimé l’endroit (et les expos sont gratuites.)

Absolument aller boire un verre (même en journée) sur la terrasse de l’Hôtel do Chiado, (Rua lova do crucifixo, je crois, je ne suis plus sûre mais c’est sur le même trottoir qu’un centre commercial, un peu plus bas sur la gauche) : vue splendide sur la ville, j’y suis allée 2 fois, il n’y avait jamais personne.

Bien aimé le Royale Café pour un déjeuner agréable dans le petit patio/jardin au fond.
Super bon aussi. (Largo Rafael bordalo pinheiro 29)

Un super restaurant (s’il n’y en a qu’un, il faut que ce soit celui là) : A Travessa.
Pas évident à trouver. Ce restaurant prend place dans un ancien couvent. Le cadre est à couper le souffle. Menu dégustation de compet’. Cher mais vraiment ça vaut le coup.
(Travessa do Convento das Bernardas)
atravessa2

atravessa
Le Jardin botanique : j’ai eu tellement de mal à le trouver !
Un peu glauque parce que j’y suis allée tôt le matin en semaine, je me sentais seule dans cette jungle. Je pense que le week-end ça doit être bien plus animé et donc plus convival.

L’Elevator da Gloria (Miradouro) offre une très belle vue sur la ville aussi.

Et partout, au hasard d’une ruelle on tombe sur de magnifiques petites places où on se sent bien. Idéal pour lire. Se poser.

Oui cette ville est très paisible et respire la plénitude. Coup de cœur.

teatrodatrindade
fountain_lisboa
view_lisboa
tramway_lisboa
Par contre les filles, on oublie les talons.
Heureusement que j’avais des sandales plates avec moi, car personne ne m’avait dit que les rues étaient faites de minuscules galets : Lisbonne ne connait pas l’asphalte, sachez-le, donc on marche à plat !
pebbles

Et sinon je conseille aussi les belles photos de mes copines Glam et Mzelle-Fraise sur cette destination.

1 | 2 | 3 | 4 | 6 |