un truc bizarre se passe…

 Ou alors j’ai dormi ces derniers temps, ou alors j’ai loupé un truc, mais depuis la semaine dernière, à chaque coin de rue, dans le bus, dans le métro, au resto, au boulot même, partout partout je vois des sacs nvavto. Ça ne vous dit rien ? Mais si, toutes les minettes ont un sac souple noir avec des étoiles blanches ou grises de cette marque ! Ou colorées, ou avec des cerises, des cœurs, des pois… Ça sort d’où ? Est-ce le dernier accessoire cheap et pratique à avoir, et ô mon dieu, je ne l’ai pas !

J’ai vu que dans la boutique des Fleurs elle en vendait, mais bien sûr, celui qui me plaît (wow 19€ c’est pas la ruine !) est épuisé… Bah oui je vais pas prendre le noir que 150 000 filles parisiennes entre 18 et 30 ont déjà ! Bon alors, la question ? Vous en avez vous, un sac comme ça ? Nouveau phénomène uniquement parisien, ou c’est pareil en province ? Et cette marque, elle sort d’où ?

A nous les ballerines !

Les températures se radoucissent (bon ok ils ont prévu 3°C demain matin ! ), alors on oublie chaussettes, bas et autres collants et à nous les pieds nus ! Et on chausse des ballerines ! Y a rien de plus sexy qu’un haut de pied, doux et gracieux (un peu bronzé c’est mieux) dans une ballerine ! En me baladant chez Sarra j’ai découvert une marque inconnue auparavant de mes sphères de modeuses : Carmen Ho.

En attendant d’aller les voir en « vrai » (ainsi que leurs prix) chez Lobato (au 6 rue Mahler dans le 4e), voici pour quoi j’ai craqué (évidemment!) :

© Carmen Ho

 

Lolita + Etam

Etam, j’avoue, ce n’est pas ma tasse de thé. Mis à part quelques pièces lingerie basic, je ne suis pas fan. La ligne vêtements, n’en parlons même pas, le nombre de fois où j’ai dû rentrer dans un magasin autre que ceux consacrés à la lingerie doivent se compter sur les doigts d’une main. J’imagine que c’est pour séduire des filles comme moi, un peu circonspectes et hésitantes vis à vis de leur mode, qu’ils se sont associé dernièrement avec Guia La Bruna pour une collection lingerie très fleurie, très girlie hum pas mal du tout je dirai ! De même, avec Ekyog, pour des vêtements bio qui respectent la peau et l’environnement.

Mais là où Etam va vraiment commencer à m’intéresser c’est pour son association avec Lolita Lempicka. Pour cela il faudra attendre le 24 avril ; j’ai déjà mis une alarme sur mon téléphone pour y penser ! Il y aura des fringues et de la lingerie et je crois qu’on va pouvoir se ruer sur toutes les pièces car les prix sont ultra mini ! J’ai craqué pour la blouse en soie (25 €) qu’on aperçoit dans le Glamour de ce mois. Mais il n’y a pas que ça : du doré (en sac, en ballerines, en compensées), du blanc (couleur tendance de cet été si j’en crois mes feuilletages de magazines) et des fleurs genre liberty-romantique ! Et qui parle de fleurs dit « vive le printemps ! »ps: je crois qu’il fait beau demain et là on pourra vraiment parler de printemps !

I am not a plastic bag

En réponse au dernier numéro de ELLE et les gestes pour protéger notre planète, outre les sempiternelles « je prendrai une douche au lieu d’un bain« , « j’imprimerai en recto-verso » etc… moi en plus d’essayer de faire tout ça (bon ok j’avoue il m’arrive aussi de prendre des bains mais je fais de mon mieux !) et au lieu d’utiliser les sacs monoprix tout pas beaux, j’ai décider de me procurer le cabas en coton « I am not a plastic bag » d’Anya Hindmarch pour faire mes courses écolo et fashion ! Ah oui j’oubliais, ce sac vaut moins de 10€, je ne sais plus si c’est 6 ou 8, bref une pacotille quoi ! C’est juste dommage que ce soit une édition limitée, on a toutes envie de faire des efforts de la sorte, non ?

ps: chez Colette of course !
pps: liste d’attente oblige !