La rentrée

 Il y a 3 ans j’avais un ventre énorme. J’étais encore coincée entre mon canapé et mon lit car les contractions étaient nombreuses et il n’était pas encore le moment que le petit bébé pointe son nez.
Il y a 3 ans, s’il y a bien une chose à laquelle je ne pensais pas c’était la rentrée. La quoi ? L’école ? De quoi me parlez-vous ? 
Que s’est-il passé pour que ce jour arrive si vite ?

Alors oui tu deviens de plus en plus autonome, prête pour l’école. 

Plus sage aussi. Malgré ton tempérament, je sais que tu écouteras la maîtresse.

Les tempêtes noires sont derrière nous. Enfin il me semble.

On t’a laissé grandir, évolué, on parle beaucoup de ce qui s’est passé, mais chez nous les orages se règlent autour d’une table. Ton papa appelle ça le conseil de famille. Et après les tourmentes, on discute, de ce qu’on pourrait améliorer pour que ce qu’il s’est pas bien passé ne se reproduise pas. Yeux dans les yeux. On se dit tout. Et on essaie de ne pas refaire deux fois les mêmes erreur. Tu opines de la tête. Je sais que c’est ce qui te fait avancer, et nous avec. Je sais que c’est notre force. Car non non non je ne veux plus d’ouragan à la maison, je ne suis pas faite pour les climats tropicaux !

Il y a 3 ans, j’achetais les derniers petits bodies qui manquaient à la valise de maternité. 

Maintenant c’est un sac à dos et des feuilles dont tu as besoin.

Et dans quelque jours, à toi l’apprentissage. A toi de construire ta route dans le monde du savoir. Je sais que tu vas aimer ça car tu as une grande curiosité. 
Je ne pense pas verser ma larme car je sais que tu es contente que ce jour arrive. Tu voulais encore dormir avec ton sac à dos hier soir. 

Et te voir heureuse est tout ce qui m’importe. 

Joyeuse première rentrée ma petite grande.