17 décembre

Un rassemblement aura lieu en soutien à Aung San Suu Kyi mercredi 17 décembre à midi, sur le parvis des droits de l’Homme, au Troca’.

 

Et n’oubliez pas d’aller cliquer chez Mzelle-fraise qui relie l’info, pour visionner la vidéo de la chanson de Jane Birkin.

Don’t you worry a bit

C’est un peu dur, je ne vais pas mentir, de reprendre place ici, à Paris, genre métro-boulot-dodo, mais voici deux-trois petites choses qui m’encouragent un peu pour cette reprise :

• le nouvel album de Herman Düne est topissime, « don’t you worry a bit » en boucle dans mes oreilles depuis hier.

• il me reste encore quelques jours pour me ruer voir Miroslav Tichý à Beaubourg, parce que merde à force de traîner, je vais pas y arriver et s’il y a bien une expo que je ne veux a-b-s-o-l-u-m-e-n-t pas rater c’est bien celle-là.

miroslav_tichm12402.jpg

Cet homme est incroyable, son travail me parle beaucoup, c’est un peu l’ancêtre des lomographes actuels, faire du beau avec de la photo ratée et se moquer de la technique en fabriquant des appareils faits de bric et broc et en maltraitant ses clichés. Quel sacré pied de nez, d’ailleurs les puristes détestent.

• le soleil pointe encore un peu son nez : vive les déjs et autres brunchs en terrasses comme ce week-end passé.

• porter des lainages (pour les petites matins frisquets) sur sa peau bronzée, y a rien de plus sexy que cette association non ?

• exhiber ses coups de pieds, bronzés eux aussi, dans ses ballerines.

• continuer à dîner à n’importe quelle heure et vin italien en apéro every day ! Et tant pis si demain je suis fatiguée.

• aller vite porter mes je ne sais plus combien de pellicules chez Négatif Plus pour vite revivre en souvenirs mes vacances façon dolce vita. D’ailleurs il me faut absolument la recette de la vraie foccacia, des italiens dans les parages ?

• aller chez Décathlon pour anticiper l’été prochain : j’ai découvert le Morey, j’ai simplement adoré cette activité (assez sportive d’ailleurs quand on se réveille le lendemain super courbaturée) mais il me faut une bonne combinaison car les vagues sans soleil ça veut aussi dire que ça caille dans l’eau !

• délecter enfin le Nylon reçu. C’était une belle surprise, j’avais presque oublié que j’étais abonnée… depuis six mois ?

• reprendre les débilités télévisuelles : Gossip Girl saison 2 et 90210 nouvelle version. De la fillasserie en barre !

Et vous, c’est quoi vos petits plaisirs de rentrée ?

En boucle. Je boucle

ouf.jpg

Valise pas finie. Pas envie de dormir.
Esprit pas encore en vacances.

Ça va venir il paraît.

Bonnes vacances pour ceux qui y sont encore ou qui partent incessamment sous peu.
Et une dose de courage pour ceux qui reviennent.

Une seule musique dans la tête pour célébrer ça : allez chez elle, c’est eux. (ou à droite, ça marche aussi >>>)

Livres de poche et crèmes solaire

J-5, ouf ! Il était grand temps. Quelques jours en plus ici, dans cette ville mortelle et le suicide pointait son nez ! Je sais pas si c’est que dans mon quartier, mais les seuls gens que je croise depuis quelques jours sont bizarres, pas hyper normaux, et me font grandement penser à ce post que j’avais lu chez Nuche… Limite je flippe. D’habitude ça me fait pas ça Paris au mois d’août, j’apprécie même, mais là cette année c’est la déprimose aiguë !

Bon, je m’en fous un peu de les côtoyer encore 4 jours parce qu’après ça sera la quille pendant un mois, t’imagine un mois ! Comment je culpabilise même de prendre autant de vacances !

Et non je ne commence pas à faire ma valise dès aujourd’hui parce que j’ai encore un peu de boulot avant et l’impatience ne sert à rien. Enfin j’ai quand même fait le plein chez Fouety, sauf que maintenant ça s’appelle Citypharma, you know the big pharmacie rue du four, celle qui est carrément pas chère et puis je sais pas si c’est le mois d’août qui fait cela mais c’était encore davantage Byzance chez eux : en plus de mes crèmes solaires, j’ai eu pas moins de 5 tubes de 40 ml chacun de Posthélios (j’adore cette crème après-soleil !) et un savon Lipikar, sans blaguer, c’est fou tant de générosité non ?

Alors des crèmes, des crèmes mais pas que ! Des bouquins aussi ! Oui à part se tartiner d’écran total et bouquiner, y a quoi d’autre à faire sur une plage ?
J’ai donc prévu pour ma première semaine italienne :
Le passage de la nuit
de Haruki Murakami

51mlornxjl_ss500_.jpg

(sont même pas foutus de fournir une photo non pixellisée chez Amazon… ça craint ou y a que moi que ça dérange ?)

La belle vie de Jay McInerney

41xacsna2l_ss500_.jpg

Et après ? Après, de retour en France je passerai commande pour pas me charger tout de suite.

Mais que me conseillez-vous ?

Ça c’est bien ?

51qgimcatql_ss500_.jpg

 

51zbmk7nibl_ss500_.jpg

51ay5vgodfl_ss500_.jpg

 

51u0qlw32l_ss500_.jpg

Allez, c’est à vous, juilletistes, qu’avez-vous lu qui vaut le coup ?