Mi-nuage Mi-pluie

Après avoir été voir Broken English, des images, de la musique et des fringues plein la tête, j’ai trouvé le fameux collier mi-nuage mi-pluie qu’arbore Parker Posey dans le film :broken-english.jpg 

ptneck.gif

$ 160 tout de même — je m’étrangle — en vente ici chez Giant Robot !

J’aurais pour sûr aimé développer sur la marque derrière ce petit bijou (Princess Tina) et qui est en train, si ça se trouve, de voir ses commandes grandir jour après jour depuis que le film est sorti en France, mais il faut un mot de passe pour accéder à leur fichu site, et là, vu l’heure, j’ai pas le temps ni l’envie de jouer aux devinettes ! Et puis j’ai pas d’argent même si ça descend le prix à 100 €, c’est too much. J’ai dit non !
Pour la peine je vais m’acheter la BO du film, merci les Scratch Massive !

coup de coeur pour les deux soeurs

houseofdone2.jpg

© House of done

En passant faire du shopping (de Noël, mais vous vous en doutiez) dans le Marais, j’ai passé ma tête chez Matières à réflexion. Non, non je ne vous dirai pas ce que j’y ai acheté, c’est une surprise. Mais j’ai failli craquer pour autre chose. Vraiment. Pour des bijoux de deux sœurs artistes (Zabo et Nathalie Chabiland) qui font des choses terribles sous le nom de House of Done.

Des sautoirs en chaîne serpent, qui ressemblent (et c’est fait exprès) à des bandes magnétiques de nos chères cassettes audio, vous vous souvenez encore ce que ça faisait quand on en emmêlait une ?

houseofdone.jpg

© House of done

D’autres sautoirs, en chaîne très fine travaillée comme le crochet. Trop beaux. Alors oui, comme ça sur le présentoir ou là, en photo, ça ne donne pas grand chose, mais croyez moi, porté, c’est juste sublime. J’ai vraiment eu un gros coup de cœur pour cette maille crochetée, ça en fait un bijou si féminin et si délicat finalement.

Elles sont également distribuées au Printemps Hausmann et à la boutique Printemps Design de Beaubourg, alors si vous avez l’occasion, regardez cette marque de plus près, je pense qu’on va parler de ces deux sœurs de plus en plus…

Quant à moi, dès mes étrennes tombées, je file me prendre un sautoir crocheté !

le samedi c’est bijou

evagozlan.jpg

 

Les filles, l’heure est grave !!! Je vais vous donner une petite astuce pour faire cramer votre carte bleue en deux clics et demi ! Mais je vous prie d’avance, de ne pas m’en vouloir, car je n’y peux rien si l’offre est alléchante : moi même je vais craquer, et faire une razzia… (Mon banquier acquiesce avec quiétude, normal je viens d’avoir ma paie !)
Eva Gozlan, ça vous dit quelque chose ? Eva, c’est la créatrice , qui monte, qui monte et qui est vendue rue de Poitou, chez Matières à Reflexion (entre autres). Notons qu’elle a tout de même commencé à vendre ses bijoux sur des marchés londoniens, mais ses fans les plus connues, j’ai nommé tadadam… Galliane et La Belette (de la mallotrésors), habitant la Capitale, elle est revenue spécialement pour elles, et je ne vous conterai pas l’immense joie de ces dernières ! (Non, j’exagère pas, enfin je crois pas !)
Alors si une envie soudaine de laiton, nacre, perles, porcelaine, tourmalines, ou strass Swarovski vous prend demain matin au petit-déj, entre deux gorgées de thé et de baguette viennoise fourrée au Nutella, dégainez donc le mot magique « nanikaa » lors de votre commande sur (prix déjà à -30% par rapport aux prix boutique) et les frais de livraison vous seront offerts.
Pas belle la vie ?

 

ps : le code « nanikaa » fontionne une semaine durant à compter de demain, profitez-en bien !

La bling-bling atttitude

Je ne l’ai pas ! 

Alors Roberto Cavalli qui fait une collection pour les Suédois, je ne m’en suis pas souciée. J’ai juste vu chez Géraldine, un seul point positif, car comme elle le soulignait c’est l’illustratrice Liselotte Watkins qui croque la collection sur le blog créé pour l’occasion.

Je pensais alors que c’était le seul truc qui allait me rapprocher (mais encore de loin) de cette collection dont tout le monde parle.

Par curiosité je suis quand même allée m’informer sur le site d’h&m voir ce qui déchainait tant la presse. Et je ne me suis pas trompée : tout ce que je déteste est dans cette collection, de l’imprimé léopard, du clinquant, du noir et or.

J’ai trouvé quand même une mannequin bien jolie (dont j’ai oublié le nom, je suis nulle en top models !), enfin c’est surtout ses smoky eyes qui m’ont plus (sur le même sujet make-up allez voir le beau regard d’Anne-So qu’elle nous montrait hier : magnifiquement glamour !)

J’ai tout de même persisté dans mes recherches et ai trouvé quatres trucs sympa dans cette collection : les accessoires. 

Ambiance un peu Bijoux de Sophie et ses dent-défenses qui ont fait son succès, mais ça passe surtout quand tu regardes les prix. Mais je n’irai assurément pas me battre pour attraper une broche ou un collier parmi une foule frénétique et folle. S’il en reste quand je déciderai de mettre les pieds là-bas, tant mieux, sinon tant pis.