Les bijoux de Calourette

Derrière Calourette se cache Marianne Rautureau, une fille à l’imagination débordante.

Ses bijoux sont complètement décalés et je ne peux pas m’empêcher de sourire en regardant la broche « crotte » (à offrir à quelqu’un qui n’a pas beaucoup de chance, ça peut l’aider à conjurer le mauvais sort non ?). J’aime aussi « Et hop!, au régime » juste parce que j’ai été gymnaste à une époque où le justaucorps en velours et lycra régnait en maître dans les gymnases d’Île-de-France. *Nostalgie des années 90*

Il y a aussi des petits pois, des donuts, des lapins qui squattent des bagues… De vrais clins d’œil. (Et petit à petit ma wishlist pour Noël voit le jour !)

Disponibles sur l’online shop mais aussi à la boutique Calourette au 27 rue du Bourg Tibourg, 75004 Paris, chez Colette, à l’Atelier Beau Travail et d’autres adresses ici.

Arielle is back

J’avais eu un coup de foudre pour le travail d’Arielle de Pinto, et son travail précieux et audacieux de crochetage de bijoux mais jamais l’occasion de les voir de près, à mon grand regret.
Mais bonne nouvelle, du 7 au 13 mars, sa collection AW 09-10 sera visible au 14 rue du Perche (dans le 3e).
Et concernant ses masques qui vous avaient fait quelques frayeurs, c’est chez Maria Luisa (7 rue Rouget de L’Isle – 75001 Paris) qu’on peut les voir et je pense que c’est de façon éphémère : voilà donc un truc à faire sur ma liste du week-end !