Des lapins…

Il pleut des lapins de toutes les couleurs au Printemps Haussmann (là c’était sur la terrasse bien ensoleillé, paisible et reposante…).

cracking_marcjacobs

Au début on se demande ce qu’ils font là, Pâques est passé… et puis il suffit de voir les vitrines, le nom de Marc Jacobs associé et surtout celui de Cracking Art Group. Un collectif d’artistes italiens (et belges aussi je crois), férus d’environnement qui transforment du plastique polluant en œuvre d’art.
C’est donc 200 lapins qui sont parsemés un peu partout jusqu’au 20 juin (avec animations à la clef également) ; moi j’ai juste adoré, toutes ces couleurs, parfois même un peu fluo, ça donne la pêche, et je compte bien y retourner avec un appareil photo digne de ce nom…

PS : Rien à voir, mais je conseille fortement l’expo Le siècle du Jazz au Quai Branly… Waouh, ça faisait une éternité que j’avais pas vu une exposition aussi riche, dense, réussie. Un vrai bonheur pour les yeux et les oreilles.

la force de l’art

Je suis retombée sur quelques vieilles photos prises à la Force de l’Art il y a trois ans. Je me souviens que j’avais adoré cette exposition si on peut l’appeler comme ça, parce que c’était la première fois que je mettais les pieds au Grand Palais puisqu’il venait à peine d’être rénové si mes souvenirs sont bons. Bref, il faisait hyper chaud sous la grande nef, l’air frais manquait, mais quelle agréable moment que cet éventail de culture !

Je ne savais pas que cette manifestation était triennale jusqu’à ce qu’on en reparle ces jours derniers. Je ne connais pas la moitié des artistes présents cette fois-ci à part Fabien Giraud car j’avais vu son Superdome l’année dernière avec Minisushi au Palais de Tokyo, et Stéphane Calais car il a été mon prof. Donc le reste sera une grosse surprise.

forcedelart

La force de l’art, du 24 avril au 1er juin 2009
Grand Palais
, Avenue Winston Churchill 75008 PARIS
Tarifs : 6€ – 4€

Barils et lettres

De cette expo, « Pierres rejetées… », de Jimmie Durham, je n’ai retenu que ces barils de pétrole. Très colorés. Parce que c’est ce dont j’ai besoin en ce moment, de la couleur, de la légereté, de la déco.
Le reste ? Je ne m’en souviens à peine : je ne suis vraiment pas rentrée dedans. C’etait pas le bon jour.
En sortant, j’ai levé la tête , et je m’en suis voulue : si j’avais su, j’aurais été voir « La fabrique des Rêves »… Rien que la scéno annonçant l’exposition était chouette. Malheureusement, il était déjà l’heure de repartir. Mais ces lettres très en relief, (comme ces barils), je serais bien repartie avec !

Musée d’art moderne de la ville de Paris
11, avenue du Président Wilson, 75116 Paris
01 53 67 40 00

Jimmie Durham. Pierres Rejetées…
Jusqu’au 12 avril 2009.

Giorgio de Chirico. La fabrique des rêves
Du 13 février au 24 mai 2009

Two lovers

Malheureusement, l’affiche ne laisse pas transparaître une once de ce qui se passe dans ce film. Ça vous prend le cœur, c’est bouleversant, puissant et absolument pas gnan-gnan. Joaquin Phoenix est majestueux dans ce rôle, tiraillé entre deux femmes.
Je ne vous parle même pas de la réalisation et de la photo qui sont extrêmement bien soignées. 1h50 qui passent très rapidement… A voir d’urgence !

Two Lovers, de James Gray.
Avec Joaquin Phoenix, Gwyneth Paltrow, Vinessa Shaw, Isabella Rossellini…