Parenthèses

juin-2014-2

Quand on me demande ce que j’ai fait ces deux derniers mois, j’ai une absence. Une absence car pour diverses raisons ma vie a été mise en parenthèses. Il y a eu ce déménagement, et puis cet emménagement. Pas évident de passer d’un lieu à un autre. Toujours ces souvenirs qui serrent le cœur. Cette nostalgie maladive. Et puis il y a eu les progrès de ma chérie. C’est bateau de dire ça mais elle grandit bien trop vite, comment faire pour arrêter le temps ? Il y a eu aussi les tracas de tous les jours, professionnels, familiaux ou matériels. Les tracas de tout le monde.
Ce que je retiens également c’est l’énergie déployée par ma famille et moi-même pour maintenir en vie notre chat. Notre premier bébé. On y a tous cru. J’avais déjà vécu auparavant avec un animal malade. Mais là c’était vraiment très dur. C’est ce qui occupait l’essentiel de mes pensées, hantait mes nuits. Diminuait ma concentration.
Je garde mille images de cette grosse boule poilue avec ma fille le câlinant, le bisoutant. Cette complicité qui naissait était touchante. Heureusement, j’ai des photos d’eux. Et de la tristesse. Malheureusement.

juin-2014-3juin-2014-5juin-2014-1   juin-2014-4  juin-2014-6 juin-2014-7 juin-2014-8 juin-2014-9

 

2 Comments

  1. eliabar 19 juin 2014

    La vie accélère tellement avec un enfant.
    Ma vieille copine bouledogue accuse elle aussi le poids des années et j’ai peur de ce qui finira par arriver…

    Répondre
  2. Marjorie 20 juin 2014

    Nostalgie quand tu nous tiens… Très touchant ton article !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>