Auschwitz nao foi um acidente*

Natalie Zwillinger est une star. Une star lomographe. C’est en regardant ses clichés il y a quelques années que j’ai eu envie de faire comme elle. AUCUN traitement photoshopesque. Que l’utilisation du L-CA et du traitement croisé. Et des superpositions. C’est sa marque de fabrique.

Son travail est visible ici.

Perdez-vous parmi ses boarding pass : Tel Aviv, Geneva, New York, Paris, c’est juste m-a-g-n-i-f-i-q-u-e.

Beaucoup d’âme, de la poésie, de l’onirisme qu’elle sort de ses tripes comme personne. Je suis fan. Elle m’a beaucoup inspirée à une époque. Et c’est là qu’on se dit que même armée du même matériel, le talent c’est quand même pas évident à obtenir. Tu l’as ou tu l’as pas.

J’étais donc ravie en passant au Lomo Shop à Lisbonne de tomber sur une expo d’elle. Première fois que je voyais ses photos en vrai.

Le thème d’Auschwitz n’était pas évident à traiter.
Pendant l’été 2008 elle a voyagé à travers la Pologne et la Tchécoslovaquie avec sa famille à la recherche d’une partie de son histoire effacée puisqu’une partie de ses ancêtres a été victime de l’holocauste. De ce voyage, elle y a triple exposé des vacances en Israël et en Europe (on y distingue un peu de Paris aussi). Drôle de combinaison. La beauté de ses photos juxtaposées à l’horreur de l’Histoire ne rend pas la chose facile. Mais j’ai vraiment été agréablement touchée par sa façon de faire. Une belle exposition.


Natalie Zwillinger @ Lomography Embassy Store Lisbon
Rua da Assunção nº15 – Baixa de Lisboa

(Jusqu’à fin septembre 2010)

* Auschwitz n’était pas un accident

13 Comments

  1. KRiSS 7 septembre 2010

    Je ne connaissais par l’artiste mais j’aime beaucoup cet effet de double exposition!

    D’ailleurs, comment est-ce qu’on fait ça?
    C’est compliqué?

    Répondre
    • nanikaa 8 septembre 2010

      Soit tu fais ta pelloche, tu rembobines et tu remets et reshoot, soit sur un de mes appareils tu as un bouton qui bloque le film et tu peux refaire une autre pose de suite.

      Répondre
  2. Camille 7 septembre 2010

    Bon, je ne vais pas dire que les photos sont belles, j’ai du mal à dire ça sur ce sujet, mais elles sont canons, photographiquement parlant!

    Et je demande tout comme Kriss, comment on fait ça?!

    Répondre
  3. Tiphanya 8 septembre 2010

    Je découvre en ce moment la double exposition et je vais pouvoir développer ma première pellicule d’ici peu.
    Sauf que face au travail de cette artiste, je sens que je vais avoir honte de moi. Enfin, elle aussi elle a dû débuter un jour.

    Répondre
    • nanikaa 8 septembre 2010

      J’ai hâte de voir ça ! J’en fais bien moins qu’avant mais au début c’est fun !

      Répondre
  4. littlek 8 septembre 2010

    Ahhhhhh la boutique lomo de Lisbonne, je m’en souviens très bien dans le Bairro Alto n’est ce pas?? ou j’ai failli me casser 10 fois les chevilles sur les petits pavés *_*
    Je ne connaissais pas cette artiste. Pas évident de traiter un sujet aussi sensible, son travail est vraiment intéressant! Jolie découverte!

    Répondre
    • nanikaa 8 septembre 2010

      Celle-là est toute nouvelle, à un endroit différent mais pas loin de l’ancienne je crois. (Ah ces petits cailloux m’en parle pas !)

      Répondre
  5. elo 8 septembre 2010

    Très jolie découverte merci!
    Avec un peu de chance je pourrais voir l’expo aussi :)

    Répondre
  6. asska 8 septembre 2010

    trop contente de te lire à nouveau ! tes post me manquaient… bonne continuation ! d’une graphiste à une graphiste :smile:

    Répondre
  7. Bobbie 22 avril 2011

    C’est vrai que l’univers de cette photographe est très impactant, très fort visuellement. Merci pour cette découverte!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>