Comment je suis devenue vieille

L’autre jour, en passant chez Sephora, je vois sur le comptoir Flavor. Un magazine, enfin une pile de ce magazine. C’est étrange car je connais ce magazine mais… je ne le connais pas en fait. Je l’ai déjà vu mais jamais il n’a atterri dans mes mains, bizarre moi qui en dévore des magazines pourtant.
La couverture déjà, c’est la stylish Joana Preiss : actrice (abonnée à Paris : Dans Paris, Paris Je t’aime…), chanteuse (lyrique paraît-il), mannequin et égérie (de Nicolas Ghesquière), une vraie bobo girl qui nous énerve un peu, mais qu’on admire beaucoup, et encore plus quand on lit que c’est « La Chloë Sevigny française » ! Oui je suis – un tout petit peu – jalouse, pas vous ? Ces filles qui s’habillent d’un rien, et ont un « style » si facilement alors que nous on met une plombe à être un peu sur notre 31 le matin… Tsss.
Je feuillette ce Flavor et je le trouve vachement bien. Maquette nickel, rubriques sympas (j’aime particulièrement le « In&out shopping » où n’importe quel modeuse peut (un simple email à envoyer) participer et s’afficher sur papier glacé.
Les pubs sont assez présentes (un peu orientées glisse et cie : Oxbow, Roxy, KanaBeach), normal, le mag est gratuit, mais elles restent de qualité. J’y ai même découvert des marques nouvelles (pour moi) comme Nikita : très streetwear, un peu ado sur les bords mais quelques pièces intéressantes quand même (j’ai l’impression de me mettre à la page d’un coup…) ou Wesc : encore une marque de d’jeunes !
Les illustrations sont pas mal aussi. On retrouve les travaux de jeunes illustrateurs (encore une fois je ne les connais pas) : Fanny Fleuriaux (j’ai pas trouvé de site à son nom, mais allez voir page 120 ses petits tubes de mascara !), ou Doris Hemar.
Les séries modes sont pas mal aussi. J’ai même fait la connaissance d’une styliste accessoires Marie Séguy, très talentueuse et j’ai craqué sur un de ses colliers, sauf qu’une fois sur son site, j’ai craqué sur tout…
C’est pas tout, mais j’ai quand même manqué 22 numéros. Sur quelle planète je vis alors ? Je m’en veux d’être passée à côté. La loose. Totale. Sauf que voyez-vous, je ne fais pas partie de la cible, j’ai lu sur internet que Flavor est destiné aux filles de 18-25 ans… merde ! J’en ai 28 ! Mais c’est pas grave, je fais largement 22 ans physiquement, alors je peux le lire !
Collier (vu dans Flavor) extrait du site de Marie Séguy.
© Marie Séguy


Ah oui, pour info Flavor est un bimestriel tiré à 30 00 exemplaires, il est gratuit et diffusé chez Colette, Sephora, Citadium, Agnès b. etc…
www.myspace.com/flavormag

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>