bang bang bangs

Frange or not frange.
Le frange est tendance, on nous le clame dans tous les magazines.
Elle en faisait un sujet la semaine dernière. Et c’est la même chose ailleurs. Partout.
Ayant déjà fait l’essai il y a pile deux ans (et quand j’avais 5 ans), je sais que ça ne me va pas.
Enfin si, ça me va cinq minutes. Pas plus.
Sauf que les cheveux, ça repousse pas en deux minutes…
Je n’aime pas aller chez le coiffeur, mais vraiment pas, car payer 60€ pour sortir en pleurs, en courant pour rentrer chez soi et se passer la tête sous l’eau…. arghh ! L’angoisse.
Et voilà, samedi dernier je me dis qu’il faut vraiment que je me fasse couper cette masse qui n’a plus d’allure.
Ok pour la longueur, on est d’accord.
« Et devant, je fais quoi ? »
Et bien, on dégrade, comme d’hab’ , un léger dégradé!
Sauf que ma coiffeuse était très inspirée par ce qu’on nous montre dans les magazines.
Et voilà, je me retrouve exactement avec ce que j’avais il y a deux ans et que je ne voulais absolument pas : une frange.
« Oh mais je vous avais déjà fait ça il y a quelques temps, ça vous allait bien! »
Mais de quoi je me mêle ? C’est insensé.
C’est pas elle qui doit sortir son sèche-cheveux tous les matins dorénavant pour dompter cette épaisse frange farfelue qui se dresse sur ma tête au réveil, et du coup me met d’une humeur radieuse…
Avis aux frangeuses : vous lui mettez des trucs spéciaux à cette dame pour qu’elle soit gracieuse et disciplinée ?
Le bon côté : mes cheveux poussent « très » vite, dans deux mois, j’aurai la coupe que je voulais samedi dernier!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>